Archives par mot-clé : Marijuana

CANNABIS : DOMMAGES CONGENITAUX A L’ADN ET DANGER POUR LES GENERATIONS FUTURES ?

       Le principal composé psycho-actif du cannabis, le tétrahydrocannabinol (THC), serait capable d’endommager l’ADN jusqu’au  « chromothripsis », c’est-à-dire jusqu’à des dommages cellulaires sévères mais pas au point de tuer la cellule…

C’est la conclusion d’une étude universitaire australienne publiée dans la revue Mutation Research le 4 mai 2016.

Les auteurs citent en particulier plusieurs études montrant un lien positif entre la consommation de cannabis et des anomalies fœtales telles que le spina-bifida ou un faible poids de naissance, corrélées à des perturbations dans la croissance cellulaire.

Les chercheurs de l’University of Western Australia suggèrent même la possibilité d’une transmission de ces dommages génétiques sur plusieurs générations.

Le « chromothripsis » (éclatement des chromosomes) a déjà été associé à certains types de cancer, de maladies graves et de malformations congénitales.

Cannabis chromothripsis

Les chercheurs ont examiné 189 études de la littérature à la recherche de preuves d’effets du cannabis et de ses différents  « principes actifs » sur l’ADN humain pouvant conduire au cancer et/ou affecter le développement du cerveau.

Cette étude commence par un historique scientifique sur les étapes clés de la division cellulaire puis illustre comment le cannabis perturbe ce processus à des stades bien spécifiques, conduisant à des mutations génétiques cancérigènes ou à des anomalies fœtales.

    En conclusion, cet examen réunit des éléments de preuve soutenant l’idée que le cannabis peut perturber la division cellulaire, entraînant ainsi des dommages génétiques, pouvant conduire au développement de cancers et d’anomalies fœtales. L’examen suggère que d’autres substances pourraient perturber le cycle cellulaire de manière similaire : alcool, opioïdes, tabac et benzodiazépines. Une narration qui appelle à de plus amples recherches sur les effets génétiques possibles du cannabis…

Sources
Mutation Research: Fundamental and Molecular Mechanisms of Mutagenesis May 4 2016 doi:10.1016/j.mrfmmm.2016.05.002 
Chromothripsis and epigenomics complete causality criteria for cannabis- and addiction-connected carcinogenicity, congenital toxicity and heritable genotoxicity et NHS. UK

Cannabis : le voile est levé, place à la Vérité !

       Les conséquences de l’usage du cannabis sont actuellement de mieux en mieux connus. De nombreuses études ont été publiées ces dernières années et ces derniers mois et lèvent le voile sur les doutes qui pouvaient subsister : le cannabis est une substance beaucoup plus dangereuse que l’on soupçonnait.

      Par ailleurs les résultats de l’expérience des états qui ont tenté la légalisation commencent à être publiés et les conclusions sont claires.

img_4316

Ecouter l’émission

 On ne doit plus entendre que le cannabis est une « drogue douce », que ce n’est pas grave, que c’est moins dangereux que l’alcool ou le tabac, que la prohibition fait plus de dégâts que la légalisation, que c’est une question de liberté ou même, comme on l’a entendu tout récemment, de « Droits de l’Homme ».

Il y a en gros deux grands axes de discussion :

  • D’une part de savoir si oui ou non le cannabis est dangereux et à quel point
  • D’autre part de savoir si une dépénalisation / légalisation diminuerait ou augmenterait la consommation.

Nous allons aborder ces deux points dans notre émission d’aujourd’hui en nous basant sur des faits incontestables et des statistiques récentes et fiables…

Ecouter l’émission sur Radio Sainte Baume

C’est pourquoi les bénévoles de l’association « Non à la drogue, oui à la vie »  étaient une fois de plus sur le terrain à Marseille, Cours Julien ce samedi 10 septembre pour distribuer gratuitement les brochures de la série « La vérité sur le drogue » et plus particulièrement « La vérité sur le joint ».

Pour plus d’informations ou pour télécharger ces brochures, contacter

Robert Galibert au 06 20 51 17 57 / Info.drogue@gmail.com / www.cestquoiladrogue.fr

Pour consulter le rapport de l’HIDTA publié le 1er septembre 2016 sur l’incidence de la légalisation du cannabis au Colorado cliquer sur le lien The Impact 

« Le Cannabis n’est pas  inoffensif : il peut gâcher la vie. »

FRA MAR SNTD booth 2014 06 26-30

Une nouvelle étude médicale vient d’être publiée le 16 février dans la revue médicale de référence « The Lancet ».

Cette nouvelle étude des chercheurs du King’s College, à Londres concerne la consommation de variétés de cannabis « plus puissantes » telles que la shunk et a été réalisée dans le sud de Londres pendant six ans auprès de 410 patients atteints pour la première fois d’un trouble psychotique et de 370 personnes saines.

Sa concentration varie autour de 15 % de THC (tétrahydrocannabinol, la principale molécule active du cannabis) mais il existe déjà couramment sur le marché des variétés encore plus puissantes…

Les personnes consommant de la skunk tous les jours sont 5 fois plus susceptibles de développer une maladie mentale,

Cette probabilité tombe à 3 fois plus en cas de consommation seulement le weekend et à 2 fois plus pour une consommation réduite à moins d’une fois par semaine.

La psychose est définie comme une forme de maladie mentale où les gens éprouvent des délires, des hallucinations, ou les deux en même temps. Dans ce type de pathologie, comme la schizophrénie et le trouble bipolaire, certaines personnes sont tellement affectées qu’elles finissent par se suicider ou nuire gravement à autrui. Ils obéissent alors à des « voix dans leur tête ».

Cette étude confirme ce que nous savions déjà à travers de nombreuses études qui ont démontré le rapport entre la consommation de cannabis et la schizophrénie. Un cannabis plus fortement concentré en THC est plus hallucinogène et donc plus dangereux.

Mais cette étude démontre aussi que le risque de psychose est « dose-dépendant » aussi bien dans la concentration des produits consommés que dans la fréquence de consommation.

C’est pourquoi il est URGENT d’informer, d’éduquer dès le plus jeune âge, sans faire peur ni diaboliser mais en donnant des faits qui pourront leur permettre de faire les bons choix.

« Le Cannabis n’est pas  inoffensif : il peut gâcher la vie. »

Cannabis b

Les bénévoles de l’association « Non à la drogue, oui à la vie » seront ce samedi 21 février sur la place Bougainville à Marseille pour distribuer gratuitement les livrets de la série « La vérité sur la drogue » et notamment celui sur le cannabis.

Vous pouvez télécharger gratuitement ces livrets sur notre site www.nonaladrogue.org ou ce blog www.cestquoiladrogue.fr ou encore les commander par téléphone

Contact presse : Robert Galibert info.drogue@gmail.com au 06 20 51 17 57.

Cannabis, ou « comment l’argent transforme le crapaud en prince »

Longtemps décrié, le cannabis quitte peu à peu sa cape noire pour revêtir son collant bleu, rouge et jaune, celle de Superman… Mais s’il a séché ses cours de bon sens et de biologie, il n’a visiblement pas manqué ses cours d’économie … A court terme !

C’est la rentrée ! Motivation maximum, quitter sa serviette pour se concentrer à nouveau sur ses cours, retourner au boulot … Heureusement, pour attaquer les révisions, ou pour déstresser le soir en rentrant, il y a notre bonne vieille copine Marie Jeanne … Remède unique à tous les petits maux, petits stress du quotidien, manque de motivation !

Alors qu’il y a quelques années encore, le cannabis était Continuer la lecture de Cannabis, ou « comment l’argent transforme le crapaud en prince »

Cannabis thérapeutique : déjà des dérives grotesques !

L'équipe de bénévoles marseillais

Avec une couverture médiatique digne de la finale masculine du concours de crochet de St-Pardoux-les-Cards, le cannabis a obtenu début juin en France le grade de médicament. Un pas discret mais conséquent vers sa légalisation. Une porte ouverte aux dérives les plus grotesques, comme on peut déjà le constater chez nos voisins ayant une longueur « d’avance » dans ce domaine. 

A  Amsterdam, temple de la fumette, une friterie a eu la « bonne » idée d’accompagner ses fameuses patates d’une mayonnaise des plus originales … une mayonnaise aromatisée au thym ?  Aux herbes de Provence ? Grand dieu, non ! Bien trop commun … Non, Non, Non, à Amsterdam, on reste couleur locale, vous l’aurez deviné, cette mayonnaise est donc une mayonnaise au cannabis … Mais rassurez-vous, elle ne contiendrait pas de THC, la substance active du cannabis. Aucun danger, me direz-vous. Certes … Si ce n’est celui de maintenir ou promouvoir l’attrait des jeunes gens pour le cannabis … Quelle merveilleuse idée !

Mais la palme de la dérive la plus pernicieuse revient sans aucun doute à Organicares, un dispensaire médical de cannabis basé en Californie, qui a eu l’ingénieuse idée de commercialiser du Nugtella. Non, il ne s’agit pas d’une faute de frappe. Le Nugtella n’est autre que la contraction de « Nug », qui en argot signifie « marijuana de qualité supérieure » et Nutella, la fameuse pâte à tartiner qu’on ne présente plus. Ou comment associer deux produits déjà très addictifs ! Depuis, les recettes de gâteaux, cookies et autres plats à base de Nugtella se partagent déjà sur le Web. Entrée, plat, dessert. Un menu total look cannabis, défonce assurée et fonte des neurones pendant la sieste post-prandiale.

Par bonheur, vous ne trouverez pas ce mélange détonnant dans les rayons de votre supérette de quartier. Non, rassurez-vous, cette « denrée diabolique » est réservée aux malades. Ouf. Oui, eux ne risquent plus rien …. (rires). En effet, pour pouvoir s’en procurer, il faut être l’heureux bénéficiaire de la « carte de marijuana médicinale ». Mais bon, rien ne vous empêche de faire une tartine au petit, les yeux bouffis et le cerveau scotché dans les affres de votre soirée chocolatée de la veille (rappelons pour gâcher l’ambiance que la demi-vie du cannabis, c’est-à-dire le temps qu’il faut pour éliminer la moitié du produit, est de 4 à 8 jours…)

En 2009, conformément à sa campagne, Obama fait en sorte que les usagers de marijuana médicale ne soient plus poursuivis. En Californie, le cannabis est légal pour tout patient atteint d’un cancer, du sida, de glaucome, d’arthrite, d’anorexie, de migraines et d’autres maladies et maux chroniques… Résultat, plus de 60000 cartes autorisant l’usage du cannabis pour raisons médicales, et quelques 600 cliniques de marijuana sur le seul territoire de Los Angeles. Devant l’ampleur du phénomène, le gouvernement fait alors machine arrière et les cliniques de marijuana « médicale  » californienne ont 45 jours pour fermer… 

Rappelons que le cannabis médical reste un leurre (voir article précédent). Qu’il soit sous forme de joint, de pilule ou de pâte à tartiner, le cannabis ne sera jamais un médicament. Il s’agit bel et bien d’une drogue aux effets les plus néfastes tant sur le plan physique que psychologique. Ces dérives alimentaires n’ont autres conséquences que de banaliser son usage, si besoin était, comme le montrent les derniers faits divers : un jeune homme ne trouve rien de mieux que de se présenter à l’examen du permis du conduire après avoir fumé du cannabis et provoque par la même occasion un accident, un autre tue son propre père après avoir mangé un space-cake et reste sans aucun souvenir de l’altercation … Et oui, malheureusement, les effets du cannabis ne se limitent pas à un simple fou-rire de soirée …

A Marseille, sur le cours Julien Les bénévoles de l’association Non à la drogue, oui à la vie ont installé leur stand de prévention ce samedi 24 août pour distribuer gratuitement les livrets de la série « la vérité sur la drogue ».

Pour obtenir davantage d’information sur les actions de l’association ou pour télécharger gratuitement les brochures « La vérité sur la drogue », visitez le site internet : www.nonaladrogue.org

Contact presse : Robert Galibert : 04 42 03 56 60 / 06 20 51 17 57 ,

info.drogue@gmail.com ou www.cestquoiladrogue.fr