Archives par mot-clé : • Alcool

Cannabis : sa légalisation signerait la mise à mort de notre société !

FRA MAR SNTD booth 2016 03 19 (23b)Ce samedi à Marseille, Place de la Joliette, les bénévoles de l’association « Non à la drogue, oui à la vie » ont distribué gratuitement des centaines de brochures informant sur le danger de consommer les drogues les plus courantes, en particulier celles sur le cannabis.

 

A l’heure où tous les médias dénoncent une consommation croissante et inquiétante du cannabis en France, qui, soit dit en passant, est le pays champion d’Europe en la matière, il est grand temps de s’interroger sur les causes de cette « performance » !

Certains crient haut et fort que la « prohibition » explique cette poussée, mais il est temps d’y regarder d’un peu plus près en éliminant tout préjugé.

Tout d’abord, je n’ai personnellement jamais pu observer une « prohibition » à tel point qu’il est évident qu’on peut trouver du cannabis à peu près partout en quelques minutes et impunément, malgré la loi.

Mais, à supposer que ce soit l’interdiction qui pousse à la consommation, comment peut-il se faire que la consommation ait baissé régulièrement pendant plus de 11 ans (de 2001 à 2012) alors même que la loi n’a pas changé ?

Non, quelque chose a bien changé et a provoqué cette hausse de consommation : la propagande !

En France, nous avons assisté à un déferlement de déclarations de personnalités politiques, plusieurs ministres ont tenté de banaliser sa consommation. Les médias nous rabattent les oreilles sur le « pognon » que gagnent les états qui ont légalisé cette drogue. Des études bidons sont publiées chaque semaine pour expliquer à quel point le cannabis (médical bien sûr) peut tout guérir !!!

Cependant, les faits sont là : on peut voir les résultats dramatiques de la légalisation au Colorado, même s’ils tentent de les camoufler en faisant briller les dollars !

Mais le point central reste tout de même le fait que, légalisé ou pas, le cannabis reste du cannabis, c’est à dire un POISON qui est psychotrope et va donc détruire qu’on le veuille ou non l’individu comme la société !!!

Allons, à l’heure où le « principe de précaution prévaut sur tout autre dans l’alimentation », on irait dans le même temps autoriser la consommation d’une drogue aux effets néfastes clairement établis ? !!!

Il faut cesser de dire que le cannabis est inoffensif. Il faut cesser de se servir des jeunes à des fins commerciales ou politiques.

La CONNAISSANCE est la seule protection efficace !Logos

C’est pourquoi les bénévoles de l’association « Non à la drogue, oui à la vie étaient une fois de plus sur le terrain à Marseille, pour distribuer gratuitement les brochures de la série « La vérité sur le drogue ».

Pour plus d’informations ou pour télécharger ces brochures, contacter

Robert Galibert au 06 20 51 17 57 / Info.drogue@gmail.com / www.cestquoiladrogue.fr

 

Cannabis légalisé… Ou l’aberration généralisée ?

Après avoir autorisé l’usage du cannabis thérapeutique, il n’aura pas fallu attendre beaucoup plus pour voir éclore une proposition de loi destinée à autoriser l’usage et la vente au détail du cannabis, à des fins non thérapeutiques, projet de loi tout fraichement proposé par une sénatrice…

En tête de poupe, l’éternel argument consistant à clamer que « la prohibition ne fonctionne pas » !

Ah oui ? Effectivement, il y a toujours des meurtres et des viols, des récidivistes… pourtant c’est interdit, non ? Alors à quoi bon ? Autant légaliser les viols et les meurtres !

Pour les pro-légalisation, « cela n’entrainerait pas d’augmentation de la consommation » !

Ah oui ? Il semble effectivement qu’au Portugal, qui a dépénalisé l’usage du cannabis en 2000, la consommation soit plutôt stable… La consommation de cannabis, oui … Mais l’usage de Méthadone, substitut à l’héroïne, lui, a fait un bon de 1400 %, signe d’un passage en masse aux autres drogues !

Et qu’en est-il de l’Alaska qui a légalisé le cannabis en 1975 ? Et bien une étude réalisée en 1989 montre que dans cet état, 45% des élèves de terminale en consommaient 3 fois plus que dans les autres états. A tel point qu’en 1991, un vote populaire rétablit l’interdiction !

Sans parler de l’Espagne qui est revenue 10 ans plus tard sur cette tentative à cause d’une augmentation drastique de la criminalité et de la consommation de toutes les drogues !

Quand à l’idée bienséante consistant à croire (ou faire croire …) que l’on va, en légalisant, éradiquer le trafic et la criminalité …

Ah oui ? Peut-être… dans le monde des bisounours ! Car le simple fait de penser qu’un dealer qui gagne 100 000 € par mois devienne un « gentil garçon qui se lève à 7h du matin pour aller gagner le SMIC » (juste parce que le cannabis est légalisé) relève de la pure utopie ou même « croire au père Noël » !

Pour être un minimum efficace, la légalisation devrait se faire simultanément dans l’ensemble des états, ce qui en soi est déjà totalement illusoire. Sans cela, c’est exactement le contraire qui se passe : c’est une mine d’or pour le crime organisé qui va décupler ses richesses en achetant à bas prix des substances dans les pays qui ont légalisé pour revendre à prix d’or dans les pays qui eux résistent encore …

Mais surtout, comme le précise la proposition de loi, c’est au ministre chargé de la Santé que revient de déterminer la teneur maximale en THC des produits…

Effectivement, le taux de THC des produits en circulation varie énormément. Il s’agit donc de savoir quel cannabis serait autorisé : Celui à 1% de THC ? 5% ? 10 % ? Ou celui à 30, voire 35% de THC ?

Ce qui laisse toute latitude à nos chers dealers de continuer paisiblement leur travail de vente du « vrai » shit, le bon, le vrai, celui qui défonce bien, pas celui destiné au tea-time de mamie et ses copines pour leur partie de bridge dominical …

Mais ne doutant de rien, Esther Benbassa, sénatrice Europe Ecologie Les Verts et porteuse de ce projet de loi, va bien plus loin, et évoque «  les retombées économiques positives, créations d’emplois incluses, que l’encadrement suggéré par la proposition de loi écologiste est susceptible de générer ».

Ah oui ? Retombées économiques positives ??? Madame devrait revoir sa copie et y inclure les sommes colossales destinées à la scolarité de jeunes qui, commençant à fumer du cannabis, se retrouvent totalement démotivés et quittent l’école, la perte de productivité au travail, l’absentéisme, le chômage, les maladies engendrées (baisse de l’immunité, problèmes cardiaques, déficiences psychologiques …), la criminalité, les accidents de la route … Bref, une liste non exhaustive qui devrait à la louche totalement anéantir les soi-disant « retombées économiques positives » et submerger de dépenses nouvelles notre économie grâce à cette génialissime loi !

Mais le point central reste tout de même tout simplement le fait que, légalisé ou pas, le cannabis reste du cannabis, c’est à dire une drogue. Et une drogue, tout le monde sait ce que c’est avant tout un POISON qui est psychotrope et va donc détruire qu’on le veuille ou non l’individu comme la société !!!

Laissez moi comprendre … A l’heure où l’on passe au crible tout et n’importe quoi, à l’heure où le « principe de précaution prévaut sur tout autre dans l’alimentation », on irait dans le même temps autoriser la consommation d’une drogue aux effets néfastes clairement établis ?!!!

J’ai beau invoquer tout ce qu’il me reste de naïveté, je me sens tout à coup comme au sein d’un épisode d’X-files, aux frontières du réel … Il faut cesser de dire que le cannabis est inoffensif. Il faut cesser de se servir des jeunes à des fins commerciales ou politiques.

La CONNAISSANCE est la seule protection efficace !

C’est pourquoi les bénévoles de l’association « Non à la drogue, oui à la vie étaient une fois de plus sur le terrain à Marseille, Place Bougainville, pour distribuer gratuitement les brochures de la série « La vérité sur le drogue ».

Pour plus d’informations ou pour télécharger ces brochures, contacter Robert Galibert au 06 20 51 17 57 / Info.drogue@gmail.com / www.cestquoiladrogue.fr